Dans le journal !

Publié le 6 novembre 2017

 

Dans le journal d’Alsace

THANN CALE
Thann – Villers-lès-Nancy 6-17. Arbitre : M. Lasmartres (Épinal). Mi-temps : 6-17. Les points : 2 pénalités de Baccara (2e, 14e ) pour Thann ; 2 essais de Poincelot (12e ) Le Bray (33e ) et 2 transformations de Durand, 1 pénalité : Durand (6e ) pour Villers. Cartons. Blanc : Paradoux (26e ) à Thann ; Cerimele (40e ) à Villers. Jaunes : Mellinger (28e ) à Thann ; Burdy (2e ) à Villers.

Le RC Thann s’est incliné face à une belle équipe du CO Villers-lès-Nancy, qui a fait preuve de plus de détermination pour s’imposer 17-6, hier au stade de la Piscine.

L’entame de match est cependant à l’avantage des locaux qui s’installent dans le camp lorrain et écartent le ballon. Le surnombre est important et l’essai semble imparable, mais l’attaque est stoppée par un en-avant volontaire de l’ultime défenseur Burdy. Baccara passe la pénalité, mais à l’évidence, cette action méritait une autre sanction que les trois points (3-0).

Les Lorrains réagissent par une pénalité de Durand (3-3). Les banlieusards nancéiens se lancent à l’attaque à tout va et sont récompensés par un splendide essai du pilier Poincelot, qui est à la conclusion d’une action de 80 mètres (3-10). Baccara réussit une seconde pénalité pour recoller au score (6-10). Après ce premier quart d’heure agréable à suivre, le jeu s’équilibre. Thann joue à 13 contre 15 après les cartons de Paradoux et Mellinger mais reste solide en défense. Le club hôte finit par craquer à la 33e minute, lorsque Le Bray récupère un ballon égaré en touche et plonge dans l’en-but (6-17).

Villers-lès-Nancy gagne la bataille de l’occupation du terrain et gère son avance. À la 60e minute, on croit à l’essai lorsque le Thannois Paradoux intercepte un ballon, mais il est repris à cinq mètres de la terre promise. Les Noir et Blanc ne trouvent pas la solution et s’inclinent à domicile. « Nous avons manqué de vitesse, de percussion et d’agressivité. Nous n’avons rien réussi, nous allons donc nous remettre au travail », commentait David Blans l’entraîneur du RCT.